Rechercher dans tout le site :



(2014) Remise des prix du concours "capitale de la biodiversité"

Mis à jour le mercredi 3 décembre 2014 11:56

Prix concours capitale

La ville de Strasbourg élue «Capitale française de la biodiversité 2014»

voir les photos de la cérémonie

Soutenu pour la cinquième année, par GrDF, principal distributeur de gaz naturel en France et engagé aux côtés des collectivités territoriales dans la transition énergétique et écologique, Natureparif, plante&cité et l’Agence régionale pour l’Environnement de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont eu le plaisir de remettre leurs libellules (cf. photo) à l’occasion de la cérémonie de remise des prix du « concours capitale de la biodiversité » ce lundi 24 novembre 2014 à la Halle Pajol dans le XVIIIème arrondissement de Paris.

Epaulé cette année parquatre régions : Aquitaine, Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce concours récompense depuis 2010 les collectivités locales qui s’engagent dans la préservation de la biodiversité. Pour cette 5ème édition, le thème choisi était « Agriculture urbaine, périurbaine et biodiversité».

Liliane Pays, Présidente de Natureparif et conseillère régionale d'Île-de-France s’est félicitée du « travail et de la stratégie déployés par la ville de Strasbourg pour devenir une cité nourricière, le tout dans une démarche collaborative impliquant associations et habitants. »

Outre Strasbourg - lauréate également dans la catégorie des grandes villes - qui a présenté un panel d’action comme le parc naturel urbain, des potagers urbains collectifs, le soutien aux circuits-courts, des modes de culture alternatifs ou la reconversion de parcelles agricoles intensives en bio, cette édition a également distingué :

- Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) qui est primé dans la catégorie des petites villes et s’est imposé comme coup de cœur du jury qui a particulièrement apprécié la mise en place de la régie agricole bio et de la cantine 100 % bio, en lien avec la politique globale de préservation des terres agricoles.

- Pau (Pyrénées-Atlantiques), à qui revient le prix des villes moyennes et qui a su lier jusqu’ici agriculture, biodiversité et solidarité autour d’une zone maraichère regroupant parcelles solidaires et pépinière de maraichers et qui est encouragée à poursuivre ses efforts.

- La communauté d’agglomération de Marne-et-Gondoire (Seine-et-Marne), qui a été désignée lauréate du prix de la catégorie intercommunalités pour la mise en place d’un Périmètre de Protection des Espaces Agricoles et Naturels Périurbains (PPEANP) et la conception d’une malle pédagogique très complète sur l’agriculture.

Quatre capitales régionales ont aussi été désignées dans chacune des régions partenaires.

En Aquitaine, Bègles (Gironde) est récompensée pour la mise en place d’un réseau de mini jardins partagés dans les délaissés de voiries et les dents creuses du milieu urbain.
En Île-de-France, Montreuil (Seine-Saint-Denis) a été choisie pour le long travail réalisé pour préserver la zone des murs à pêches et le développement de nombreux jardins collectifs.
En Rhône-Alpes, La Motte-Servolex (Savoie) a été désignée au titre de son implication pour faire évoluer les pratiques agricoles sur son territoire.
Enfin, Miramas (Bouches-du-Rhône) a remporté le prix régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur pour sa politique globale en matière de préservation de la biodiversité, notamment l’arrêt de l’usage des pesticides et la gestion écologique des espaces verts.

L’évaluation des candidatures a été réalisée par un Comité scientifique et technique composé de chercheurs, de naturalistes, d’urbanistes, de praticiens et de spécialistes de la nature en ville, sur dossier et via des visites de terrain. Ce comité a estimé que « de très bonnes actions avaient été présentées, y compris par des collectivités non-lauréates. » Le recueil d’actions est déjà disponible en téléchargement et regroupe de nombreux exemples, source d’inspiration pour les collectivités françaises.

François Colson, président de Plante&Cité, Liliane Pays, présidente de Natureparif et conseillère régionale d’Île-de-France, Annabelle Jaeger, présidente de l’Arpe PACA et conseillère régionale déléguée à la biodiversité, de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Sandra Lagumina, Directeur Général de GrDF, et les représentants des partenaires du Concours, ont tenu à remercier l’ensemble des villes participantes qui, cette année encore, se sont mobilisées pour valoriser des pratiques essentielles pour notre cadre de vie.

 

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter NatureParif

Saisie de données naturalistes

Cettia IDF
 

Ce site utilise des cookies

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur En savoir plus