Rechercher dans tout le site :



Migration printanière des amphibiens : votre aide est précieuse !

Mis à jour le jeudi 2 février 2017 15:14

 

La migration printanière des amphibiens va débuter ! Et comme chaque année, le lot d’écrasements qui vont avec. En effet, rejoignant leur site de ponte – une mare, le plus souvent – depuis le lieu où ils ont passé l’hiver, de nombreuses populations de crapauds, de grenouilles, de tritons, de salamandres vont devoir traverser une route. C’est principalement lors des soirées humides et douces (température >10°C) de février et mars que ce phénomène est le plus important. Sur certaines routes à trafic important, plus de la moitié des amphibiens mourront écrasés avant de pouvoir aller se reproduire. 

S’il existe déjà en Île-de-France des sites identifiés de longue date par les naturalistes, et sur lesquels ont été mis en place des dispositifs d’aide à la traversée, tous les lieux d’écrasement ne sont pas encore connus. C’est pour cela que depuis 4 ans, Natureparif cherche à les recenser, à travers le portail http://amphibiens.natureparif.fr. Grâce aux 220 observations qui nous sont déjà parvenues, nous avons pu localiser 18 sites d’écrasement particulièrement importants et n’étant actuellement couverts par aucun dispositif : ils sont détaillés sur ce document.
Si vous constatez des traversées d’amphibiens sur une route, il est très utile de le signaler sur ce site, en localisant précisément l’endroit. Nous comptons sur votre aide !

Actuellement en Île-de-France, on recense 24 initiatives permettant de protéger les amphibiens lors de leur migration de printemps :

  • 4 fermetures temporaires de routes 
  • 10 batracoducs permanents (construction en « dur », sous la chaussée »)
  • 10 batracodromes temporaires (barrières installées le long de la route pour empêcher les amphibiens de traverser ; ils sont transportés manuellement de l’autre côté le matin)

Les batracodromes demandent un grand investissement humain : montage des barrières, ramassage des amphibiens tous les matins. Certains responsables de sites recherchent de l’aide de la part de volontaire. C’est l’occasion d’apprendre à mieux connaître les amphibiens, souvent difficiles à observer, et d’aider à la conservation d’un groupe qui compte parmi les plus menacés à l’échelle de la planète !


Bénévoles recherchés :

  • Association RENARD (association-renard@orange.fr) : montage du dispositif à Croissy-Beaubourg, à côté de l’étang de Beaubourg, les Samedi 18 février et 25 février ; des suivis auront lieu quotidiennement sur ce site et sur d’autres sites (Sucy-en-Brie, Mouroux).

  • Association CERF (dany.fagot@wanadoo.fr ou cerf78@wanadoo.fr) : montage du dispositif en forêt de Rambouillet à côté de l’étang de Guiperreux le samedi 11 et le dimanche 12 février, et recherche d'aide pour le ramassage et comptage tous les matins à 8H30 sur place jusqu'à fin avril. Entre 8 000 et 12 000 amphibiens sont transportés chaque année ici !

  • Association Atena 78 (crapaudrome-bruyeres@orange.fr) : aide pour le ramassage et comptage sur le crapaudrome de Gambais. Environ 1 800 amphibiens par saison. 

  • Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse (g.patek@parc-naturel-chevreuse.fr) : montage du dispositif les 24 et 28 février à l’étang des vallées, Auffargis, puis aide pour le ramassage et comptage en mars-avril. Environ 6 000 amphibiens par saison.

  • Parc Naturel Régional du Gâtinais français (j.maratrat@parc-gatinais-francais.fr), sur le crapaudrome de Bouville (91) : des bénévoles pour les ramassages et comptage le matin sont les bienvenu(e)s. Environ 5 000 crapauds en migration aller et 3 500 en migration retour.

  • Les Amis de la Terre du Val d’Ysieux (amisdelaterre-val-ysieux@orange.fr) : la D922 entre Fosses et Bellefontaine (95) est très meurtrière pour les crapauds qui rejoignent l’étang de Fosses et celui de Bellefontaine. Sur deux sites, l’association fait traverser manuellement les crapauds en soirée lors des soirs de forte migration, toute aide est la bienvenue.

 

Localisation des sites de traversée d'amphibiens :

Sites avec dispositifs :
Carré marron foncé : batracoduc - Carré beige : batracodrome - Carré noir : route fermée

Sites mis en évidence par l’enquête :
Étoile rose, enjeu très fort - Étoile rouge : enjeu assez fort à fort -
Étoile orange : enjeu faible à assez fort – ou à préciser.

 

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter NatureParif

Après l'été ...

Calendrier NP
 

Saisie de données naturalistes

Cettia IDF
 

Ce site utilise des cookies

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur En savoir plus