Rechercher dans tout le site :



Un observatoire francilien

Mis à jour le jeudi 18 octobre 2012 16:58

L’Ile-de-France est l’une des régions de France avec le Languedoc Roussillon où les sciences naturelles relèvent d’une longue et prestigieuse tradition. Ainsi, les sociétés savantes, liées aux universités, éditent des bulletins, entretiennent des rapports académiques et se placent délibérément au service de la seule connaissance. Depuis plus d’un siècle, la pratique des inventaires constitue l’une des opérations récurrentes dans la constitution du savoir naturaliste.

L’Ile-de-France accueille également de nombreux établissements d’excellence comme le Muséum national d’Histoire Naturelle, l’INRA, le Cemagref ou le BRGM, qui disposent d’autres informations relatives à l’inventaire et à la classification des espèces, à la biologie, à la nature des sols, à l’histoire des milieux, à la bio archéologie ou à la paléontologie.

Cependant, l’ensemble de ces informations est dispersé entre des bases de données non publiées, des rapports tels les documents finaux de synthèse, des mémoires universitaires, des publications, des ouvrages, etc. les rendant difficiles d’accès faute d’être connues. Il est donc nécessaire de recenser cette information disparate et de structurer la production d’information dans un cadre commun afin de mettre à la disposition du plus grand nombre une information fiable sur la biodiversité.

Depuis septembre 2008, Natureparif s’attache à mettre en œuvre l’observatoire à travers 3 dispositifs qui s’articulent de la manière suivante :

 

 

 

Pour aller plus loin avec cet article

 

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter NatureParif

Fête de la Nature 2017 !

 

 Banniere Fete de la Nature 2017

Saisie de données naturalistes

Cettia IDF
 

Ce site utilise des cookies

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur En savoir plus